DURABLE & RESPONSABLE

Comment et pourquoi s’engager dans une stratégie RSE 

(Responsabilité Sociétale des Entreprises)

 

La stratégie RSE, une grille de lecture pour le développement durable

Les enjeux d’une stratégie RSE regroupent l’ensemble des pratiques et des objectifs positifs qui sont mis en place par une entreprise. C’est une grille de lecture qui questionne la pertinence des choix stratégiques dans le but de respecter les principes du développement durable. 

En effet, en s’engageant dans une démarche RSE, l’entreprise va identifier et répondre à différentes attentes de les parties prenantes que sont ses clients, ses fournisseurs, actionnaires, salariés.

Aussi la démarche réside en une analyse de ses impacts économique, environnementaux, sociaux et dans la gouvernance de l’entreprise dans le but d’améliorer ses actions.

 

Les 5 piliers de la stratégie RSE

Une entreprise qui s’engage dans une démarche RSE va mettre en place différents types d’actions qui vont se regrouper sous 5 piliers : Économie, Social, Environnement, Gouvernance et Territoire. 

Il ne s’agit pas de les actionner toutes en même temps ou de répondre obligatoirement à chacun des piliers simultanément, mais de mettre en place au fur et à mesure ses propres mesures qui vont correspondre à son activité, son secteur, son territoire, ses besoins et ses acteurs afin de trouver sa propre voie et de répondre à ses propres ambitions. 

 

La définition de la Commission Européenne est la suivante : « Le concept de RSE est l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes ». 

Afin d’identifier leurs parties prenantes et d’établir un dialogue constructif avec elles, les entreprises vont pouvoir s’appuyer et se référer à la norme internationale ISO 26000.

 

Hiérarchiser les objectifs

Pourquoi trouver sa propre stratégie ? Afin de prioriser le possible, le pertinent et de bien comprendre les attentes des parties prenantes. Ces parties prenantes, c’est l’ensemble des acteurs physiques ou morales qui participent à l’activité de l’entreprise. Cela va donc du consommateur au salarié en passant par l’actionnaire, le fournisseur, ou encore le riverain et cela peut aussi de manière plus globale être la prise de grands engagements publics au cœur de votre métier.

 

Opportunités et processus

Se lancer dans une stratégie RSE c’est aussi l’opportunité de revoir ses processus, de prendre un pas de recul pour mesurer et évaluer l’impact de ses activités sur l’environnement et la société pour s’adapter et se donner de nouvelles opportunités. Ces nouveaux objectifs sont à 360° et donc peuvent être dans la réflexion et l’élaboration des services plus vertueux, des fournisseurs plus respectueux, penser avec de nouveaux modèles circulaires pour réduire son empreinte carbone et s’orienter vers des choix stratégiques. Toute cette ligne de route est dans le but de respecter les principes du développement durable.

 

Aujourd’hui, c’est aussi un élément d’identité de marque : 56% des Français pensent que les entreprises devraient communiquer sur leur engagement jusque dans le point de vente. 

Le « BNB » (Bonheur National Brut) est une valeur qui complète le PIB. Le mieux-être et le respect d’une éthique de vie devient une exigence au-delà des normes. Le respect et le déploiement d’une politique RSE devient un gage de confiance. Car en plus de concerner le consommateur, celui-ci motive les salariés et attire de futurs talents. 

 

Une entreprise peut mener plusieurs types d’actions dans le cadre d’une démarche de stratégie RSE. Par exemple dans le cadre de mesures et actions environnementales, lancer un audit de sa propre consommation d’énergie et de ses émissions de gaz à effet de serre. Cet audit est à différents niveaux de lecture car cet impact peut être analysé autant dans la conception ou la fabrication de ses produits ou services que dans celle de son siège social pour émettre un bilan carbone ou une analyse de cycle de vie. 

Concernant un volet social et sociétal, l’entreprise peut aussi lancer une réflexion et une analyse des conditions de travail. Aussi sur la gouvernance, elle va nouer un dialogue avec les parties prenantes, elle pourra proposer des engagements pour l’ancrage territorial avec les pouvoirs locaux et la population riveraine.

 

Comment hiérarchiser sa démarche RSE

Se lancer dans sa stratégie RSE implique qu’il faut prioriser et hiérarchiser. La première étape d’audit et d’analyse va nous permettre d’identifier les sujets et les besoins ainsi que leurs degrés de priorité. Aussi le dialogue et le suivi des parties prenantes de l’entreprise est l’une des clés fondamentales de la démarche.

Pour être en transparence, une stratégie RSE doit être portée par chaque département concerné via un responsable RSE. Cela va permettre de suivre l’évolution des actions et de leur progression, tout en restant au plus près des réalités de terrain.

 

Valoriser sa stratégie RSE

Cette démarche doit être valorisée en interne comme pour les clients. 

Ces phases de restitutions, en interne tout d’abord, permettent de donner une reconnaissance bienfaisante pour les porteurs du projet RSE et les personnes impliquées dans cette démarche au sein de l’entreprise. Cela permet également de poursuivre un dialogue, une réflexion en temps réel pour ainsi dire, qui permet de réajuster les choses, afin d’aller au plus près ou au mieux des objectifs fixés. Il n’est pas rare de voir alors apparaître de nouvelles questions, de plus en plus fines et précieuses dans le partage du savoir-faire et du savoir être au sein de l’entreprise. Cela permet une nouvelle fois d’optimiser les actions. Ensuite la phase de communication en externe s’avère d’un impact très positif, elle crée de l’attractivité pour les clients, qui deviennent acteurs par association, pour un monde meilleur. Les actions RSE, en plus d’optimiser de nombreux domaines au sein de l’entreprise, contribuent à une « bonne image » de celle-ci vis-à-vis de l’extérieur et peut faire la différence lors de négociations avec une concurrence équivalente. 

Enfin, l’image positive qui en ressort renforce d’autant plus l’engagement des collaborateurs et des partenaires, dont les actions RSE sont relayées et rendues visibles. Cela renforce la cohésion d’équipe et développe parmi les membres de l’entreprise un sentiment de confiance, de fierté et de solidarité. 

© by eco-eco

ECO-ECO

Contact

 

Bureau

14, rue de Milan

75009 Paris

Atelier & Lab

55, rue de Plante

95100 Argenteuil

09 67 51 01 77

hello@eco-eco.fr

Partenaires

Devenir partenaires

hello@eco-eco.fr

P&C ECO-ECO, 2019