SLOW & FAST FASHION

Focus #1 Recyclage et Upcycling > La mode et le prêt à porter

Qu'elle soit la huitième ou la deuxième industrie la plus polluante au monde, l'enjeu est de taille. Comment la filière réagit et évolue pour diminuer son impact sur l' environnement. 

En pleine évolution, le secteur s'adapte sur toute la chaine, de la production à l'écoute des nouvelles attentes du consommateur.

hangers-1850082_1920.jpg

> Quesako-éco

> La RSE

> Recyclage et Upcycling

.... focus sur : Slow Fashion versus Fast Fashion

> Économie Locale, et économie circulaire

...focus sur : Agriculture biologique et/ou raisonnée 

 

...Prochainement :

> Les labels, les normes, les notations, que choisir ?

> Marketing et communication responsable

> l'Art et l'écologie

 

Quelques chiffres clés

source ADEME - Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie Sept. 2020 

- 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre émis tout au long de la chaîne soit l’équivalent tous vols internationaux et le trafic maritime réunis).

- 3ème secteur le plus consommateur d’eau (4% de l’eau potable disponible). 2500 litres sont nécessaires à la confection d’un T-shirt, soit l’eau potable d’un français pendant 17 jours). 

- Un français dépense en moyenne 625 euros par an pour s’habiller.

- 5 millions de personnes employées dans le monde.

- 60 milliards d’euros d’excédents de stocks en 2020 avec seulement 20% des vêtements recyclés (fin de vie).

- 4 millions de tonnes de textiles jetés par les européens dont seuls 20% sont recyclés, le reste enfoui. 

- 100 milliards de vêtements par an vendus dans le monde (soit 60% de plus qu’en 2005) dont la plupart ne sont portés que 3 ou 4 fois.

Pratiques de la mode…tels sont leurs noms de code*

La « Fast fashion » qui participe depuis des décennies au gouffre écologique à en lire les chiffres ci-dessus fait place à la « Slow fashion ». Les entreprises relèvent aujourd’hui le défi, avec des pratiques circulaires de plus en plus engagées prenant en compte dans leur politique et stratégie la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Depuis 2020, l’industrie de la mode voit ses ventes chuter de plus de 20%. Crise sanitaire certes, « déconsommation » choisie aussi par les consommateurs eux-mêmes plus responsables et sensibles aux produits « chartés éthiquement », durables et produits dans le respect de l’environnement et des conditions de travail. Notre jeunesse aussi s’engage - à l’inverse des baby-boomers - (89% de la « génération Z » - qui représente à elle seule 1/3 de la population mondiale) se dit favoriser les marques éthiques.

Si les consommateurs plébiscitent les friperies, achètent en 2nde main, réparent ou font réparer, de plus en plus de marques y compris de luxe, recyclent et upcyclent aussi, achètent des matières bio-sourcées soucieuses des écosystèmes et de l’épuisement des matières premières. 

Aligner la mode sur les Objectifs de Développement Durable et atteindre la neutralité carbone est un objectif ambitieux mais réalisable pour la filière de la mode. De plus en plus de marques l’ont bien compris. Certaines entreprises s’engagent à n’utiliser que du coton biologique ou des produits plus durables, passent par des sources d’énergie renouvelables et à recyclent et réutilisent davantage, quand d’autres vont jusqu’à mettre en place des systèmes de collecte propres à leur marque.

Conséquence de ces engagements, les consommateurs sont incités à acheter en moins grande quantité et privilégier une mode durable, responsable et éthique. 

Unknown.png

Les marques petit à petit devront prendre le virage

Il n’est pas trop tard ! rappelons que dans le cadre de la Loi « Antigaspi » elles auront l’obligation d’ici 2022 de recycler leurs invendus. De quoi réfléchir à nos modes d’achat et de production et d’étudier la fin du cycle de vie de nos vêtements, nouvelle exigence du consommateur. 

Autant d'étapes que de changements possibles 

La moitié de son impact environnemental est due à SA production et à NOTRE surconsommation, incluant toutes les étapes du cycle de vie du produit.  Avant même le process de production - de l’utilisation des produits chimiques et pesticides pour la culture des textiles à l’achat des matières premières - à la fin de vie du vêtement produit et porté. Sans oublier la post production – modes de conditionnement, collecte des déchets et dans le meilleur des cas recyclage.

...Textes clés 

Charte de l’industrie de la mode pour l’action climatique (2018) : promouvoir des projets et des politiques qui garantissent que le secteur de la mode contribue à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). L’action de l’Alliance s’étend de la production de matières premières et de la fabrication de vêtements, d’accessoires et de chaussures à leur distribution, leur consommation et leur élimination. Son objectif de durabilité englobe les questions environnementales mais aussi sociales.

Fashion Pact : 90 marques s’engagent à diminuer de 30 % leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030, ratifié en août 2019 qui comprend des engagements en faveur du climat, de la biodiversité et des océans. https://thefashionpact.org/?lang=fr

- Loi Antigaspillage janvier 2020 : une centaine de contraintes imposées au secteur de la mode dont l’interdiction de jeter ou bruler les invendus à partir de 2022.  <loi anti-gaspillage à retrouver ici >

logo_thefashionpact.png

... Notre sélection 'en vrac'  Voir, Lire, Écouter :

Second Hand Market

Du magasinage en friperies aux sites de particuliers à particuliers, le consommateur est de plus en plus attaché à la durée de vie des vêtements et à sa réutilisation…exemple de Vinted – Vestiaires Collective – Leboncoin – kiloshop - Freep’star…

 

Réparer

- "Achetez moins, choisissez bien, faites que ça dure" un sujet traité sur France info Culture par Corinne Jeammet <à lire ici >

« Hier, signe de pauvreté, aujourd’hui de conscience écologique, le consommateur opte pour la réparation ». Moins consommer ou consommer des vêtements durables et responsables. "Achetez moins, choisissez bien, faites que ça dure" martèle la créatrice britannique Vivienne Westwood, pionnière de la mode durable. Face aux 200 tonnes de déchets textiles produits chaque année en France par l'industrie de la mode, il est primordial de trouver des alternatives.

- La Clinique du pull, Exemple de la clinique du pull. https://www.lacliniquedupull.fr/

- Les bas nylon : - « Dans les années 1950 on faisait repriser les bas nylons tellement ils étaient réputés durables. Les dirigeants de l’entreprise Dupont, auraient ensuite ordonné à leurs chimistes de rendre le nylon moins solide pour que des mailles s’y forment plus facilement, afin que les consommatrices en achètent plus régulièrement. Volonté de rendre les objets plus éphémères pour favoriser la production industrielle, et les emplois : la surconsommation au service d’une croissance économique sans fin ». <à lire ici >

Upcycling

- Depuis 1970, Patagonia pionnier et model

Si Patagonia ouvre la voie dès le début des années 70 avec un slogan fort, toujours à la une de son site « si nous existons c’est pour sauver notre planète » (https://eu.patagonia.com/fr/fr/activism/), nombreuses sont les marques de prêt à porter (Labo Mono et ses vestes en plastique recyclées à base de bouteilles plastiques) comme de luxe prennent le pli (on se souviendra de M. Margiela et sa collection faite de sacs en plastique ou Balenciaga et son manteau à moumoute en "fourrure de lacets") 

- Asos, H&M, Marni... Les pratiques d’upcycling aussi se multiplient tant chez les mastodontes du prêt à porter (Asos a lancé une collection dédiée à l’upcycling, “Reclaimed Vintage”, H&M également (https://hmgroup.com/sustainability/circular-and-climate-positive/recycling/) que dans le luxe encore (Marni et ses manteaux en patchwork à partir de vêtements existants. Miu Miu qui lance une collection capsule de 80 robes uniques, fabriquées à de pièces dénichées dans des friperies. Notons l’initiative de Soubacq qui revalorise les tissus oubliés des maisons de mode pour en faire leurs bleus de travail responsable (https://www.soubacq.com/pages/le-bleu-parfait)

- BOCAGE, l’industrialisation de l’upcycling

Il y a un an, Bocage lançait l'Atelier Bocage, un service de location qui permet de renouveler sa paire de chaussures neuves tous les deux mois. Aujourd'hui, Bocage va plus loin en proposant « Comme Neuves » : Offre qui permet à toutes les paires louées par les clientes de l'Atelier d’être rapportées puis reconditionnées dans leur usine. Paires revalorisées et proposées à la vente en seconde main et à moitié prix. Bocage offre ainsi à ses clientes un modèle circulaire qui rallonge la durée de vie des produits et permet de réduire l'impact environnemental en évitant la surconsommation et le gaspillage. https://www.bocage.fr

Digitalisation, au service d'une mode responsable. 

Des défilés en digital  <à voir ici : Chanel > aux vêtements numériques en pré-commande, le digital se met au service d’une mode responsable.

- Prenons l’exemple d’Asphalte : nous vous parlions d’entreprises à mission dans notre quesako-eco "Recyclage et Upcycling", une marque comme Asphalte l’a fait, basée sur la précommande pour consommer moins, produire mieux et consacre un onglet entier de sa page à décrire sa mission. https://asphalte.com/pages/a-propos

***

Sources :

- Radio Canada – Mode avec Madeleine Goubau : https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/les-eclaireurs/segments/chronique/115986/collants-fragilite-fragiles-industrie-bas-nylon-obsolescence-programmee#:~:text=À%20l'image%20de%20nombreux,pas%20toujours%20été%20si%20fragile.

- France Info Culture : https://www.francetvinfo.fr/culture/mode/reparer-ses-vetements-hier-signe-de-pauvrete-demain-marque-de-conscience-ecologique-et-de-creativite_4378421.html

- Vogue : https://www.vogue.fr/mode/article/mode-tendance-upcycling-grandes-maisons-printemps-ete-2021

- Arte : sur la Fast fashion, https://www.arte.tv/fr/videos/089135-000-A/fast-fashion-les-dessous-de-la-mode-a-bas-prix/

- Arte : sur la mode numérique : « L’hyper réalité » - Tracks – ARTE : https://www.youtube.com/watch?v=cKBld8M4EOM&ab_channel=TRACKS-ARTE

- Mission Mag : https://missionmag.org/is-digital-clothing-the-future-of-fashion/

- Incapsule.ifop : https://incapsule.ifop.com/publication/le-digital-clothing-quand-shabiller-virtuellement-challenge-lindustrie-de-la-mode/

- isial-paris : https://isal-paris.com/5-marques-qui-ont-fait-le-meilleur-de-la-mode-digitales-en-2019/

https://www.fashionrevolution.org/

- Alain Souchon « putain ça penche » 

- *MC Solar « Victime de la mode »